Accueil / Divers / Suivi de la pollution au fioul domestique du 29 mai, rue Thiebault.

Suivi de la pollution au fioul domestique du 29 mai, rue Thiebault.

La fuite identifiée fin mai a fortement imbibé la terre au niveau de la propriété concernée. Le fioul continue donc à s’écouler faiblement mais régulièrement vers le rû de la rue Thiebault. Des barrages filtrants installés au plus près par les pompiers sont renouvelés régulièrement afin de contenir la pollution en amont du Sausseron. Une partie résiduelle peut néanmoins s’écouler dans le rû et rejoindre ensuite la rivière, d’où quelques irisations ou odeurs selon la météo.

Les autorités surveillent de près cette pollution, notamment les gardes pêche qui n’ont détecté aucune anomalie. Nous précisons et rappelons en effet que le fioul reste en surface et n’impacte heureusement pas la vie aquatique. Il dégage en revanche une odeur désagréable, irritante et peut provoquer en cas de forte exposition des maux de tête ou éventuels vomissements. Ce fioul a en effet pénétré le réseau d’eaux usées, générant les odeurs dans certaines canalisations domestiques. Il n’y a cependant pas d’impact sur la santé.

Il faudra malheureusement du temps pour que les signes de cette pollution disparaissent et que la situation revienne à la normale.

Enfin, nous précisons qu’il n’y a aucune conséquence sur la qualité l’eau du robinet. Le réseau d’eau potable est étanche et sous pression, empêchant toute intrusion ou pollution ; de plus, le forage d’une profondeur de 100m est très éloigné de la rue.

Nous voulons rappeler ici un arrêté du 1er juillet 2004 faisant notamment état de l’obligation d’installer une cuve à fioul à double enveloppe ou d’un bac de rétention en cas de simple enveloppe (ce qui concerne la plupart des anciennes cuves nesloises). Nous demandons donc à chacun de faire vérifier son installation et se mettre en conformité avec la loi, afin que ce type d’accident ne se renouvelle pas.

De plus nous rappelons l’interdiction totale de rejeter des résidus pétroliers et/ou chimiques dans la nature, dans le réseau d’eau pluviale ou les égouts.

Scroll To Top