Accueil / Vie Pratique / Civisme et voisinage / Les déchets sauvages

Les déchets sauvages

Qu’est-ce qu’un déchet sauvage ? C’est un déchet abandonné (jeté hors du foyer) dans la nature, dans la rue ou les lieux publics.

D’après une étude les Français ne rejettent pas la faute sur l’autre : près de 2/3 mettent en avant que les déchets sauvages sont essentiellement commis par inadvertance (on ne réfléchit pas aux conséquences !).

Eh bien nous avons été plusieurs à en avoir « ras le bol » (et je pèse mes mots) de marcher pas « inadvertance » sur des déchets qui ne devraient pas se trouver sur les bords des entrées de notre village, entrées souillées par des détritus jetés par des personnes inconscientes de l’impact de leur geste sur notre environnement et qui, souvent, ne font que passer par Nesles. Les champs et les abords des routes ne sont pas des poubelles. Les déchets représentent un danger pour la faune et la flore. Ce sont une source de pollution des eaux et de l’air et ne parlons pas de la beauté du paysage gâchée ! Alors le samedi 14 mai, nous avons mené une action « HALTE AUX ORDURES » et nous étions une vingtaine armés de gants et de sacs poubelles pour nettoyer les entrées et notre village, tous très motivés. En une matinée nous avons rempli une cinquantaine de sacs. Nous espérons vivement ne pas devoir faire comme ces agriculteurs du Loiret (aidés par des mairies, des écoles et des associations) qui ont mené une action « nettoyage » sur 100 kms de petites routes communales et départementales. Les déchets ont été triés et pesés. Ils ont ramassé… des petites culottes, CD, emballages bonbons, gâteaux, chaussures, vêtements, préservatifs, mais aussi:

4 télévisons, 6 pneus, 7 bidons d’huile, 18 enjoliveurs de voitures, des cartons
400 bouteilles en verre
1000 canettes (oui ! 1000)
1000 paquets de cigarettes
1000 bouteilles plastiques
37 bouteilles d’urines (oui d’urines…)
Cela faisait 1 tonne soit : 10 kg d’ordures/Km

 

Petit rappel des durées de biodégradation

Canette en alu → 100 à 500 ans (recyclable)
Emballages de barres céréales → 100 à 500 ans (non recyclable)
Pelures de fruits → 3 à 6 mois (biodégradable, compost)
Bouteille plastique → 100 à 1000 ans (recyclable)
Mégots de cigarette → 5 à 50 ans (non recyclable)
Briquet → 100 ans (non recyclable)
Pile → 200 ans (non recyclable– bacs collecteurs)
Médicaments → les apporter en pharmacie
Chewing-gum → 5 ans (non recyclable)
Mouchoir en papier → 3 jours (recyclable)
Sac en plastique → 450 ans (non recyclable)
Bouteille en verre → 4000 ans (recyclable)
Carte téléphonique → 1000 ans
Forfait de ski → 1000 ans
Polystyrène expansé → 1000 ans
Compresse, tampon → 400 à 450 ans
Ticket métro, bus → 5 ans

 Sachez que, sur les quelques Kms que nous avons parcourus, nous avons tous ramassé ce qui est énuméré ci-dessus sauf…cherchez bien…le forfait de ski !

Nous sommes tous d’accord pour juger ces actes inadmissibles et inacceptables mais combien d’entre nous tolèrent les « petits » déchets type mégots et chewing-gum !!!

Nous ferons une autre matinée « Halte aux ordures ». Si vous voulez nous rejoindre ou nous donner des idées n’hésitez pas à nous contacter neslesprop@yahoo.fr.

Scroll To Top