Accueil / Nesles La Vallée / Patrimoine / Eglise Saint Symphorien
Eglise Saint Symphorien

Eglise Saint Symphorien

Elle a été entièrement construite sous le règne de Philippe-Auguste (1180-1223). Elle dépendait de l’évêché de Beauvais et a été érigée en paroisse en 1205 ce qui révèle une population déjà importante.

Son plan très simple se compose d’une nef de quatre travées, avec bas-côtés, prolongée d’un choeur à abside polygonale.

Le clocher a été édifié dans le deuxième quart du XIIème siècle après la destruction de l’église primitive. Sa base est contrebutée par de robustes contreforts jumelés. Les deux étages supérieurs sont percés de hautes baies en plein cintre. Le premier niveau est souligné d’un simple bandeau, quant au second, il est orné d’une corniche beauvaisine1. La flèche octogonale en pierre est cantonnée de pyramidions, modèle roman que l’on retrouve à Ennery, Frouville, Santeuil, édifiés à la même époque.

Elevée trente ans plus tard, la nef offre une synthèse des nouvelles techniques gothiques. Elle est couverte de voûtes sexpartites2 à l’exemple de Notre-Dame de Paris.
Son élévation est à trois niveaux : grandes arcades brisées reposant sur des colonnes cylindriques, galerie de triforium3 à baies géminées4, fenêtres hautes en tiers-point5.

Au XVème siècle une petite construction a été adossée contre la façade occidentale, selon la tradition orale elle aurait servi de prison. Le pignon a été rehaussé en même temps que la toiture.

Classée sur la liste de 1862 puis déclassée en raison de son délabrement, elle fut à nouveau classée en 1910, à la suite d’une restauration vigoureuse.

 

Saint-Symphorien : était originaire de la ville d’Autun dans la Nièvre. Il a été martyrisé en l’an 250. A l’époque mérovingienne, Saint Symphorien était considéré comme un saint national. De nombreuses communes et églises portent son nom.

 

  1. Corniche décorative composée de petites arcatures juxtaposées, elles-mêmes divisées en deux dans leur partie supérieure.
  2. Voûtes sur croisées d’ogives composées de six quartiers, constituant une des caractéristiques de l’architecture gothique.
  3. Étroite galerie située au-dessus des arcades ouvertes par une série de baies sur le vaisseau qu’elle surplombe.
  4. Baies doubles.
  5. Arc brisé construit autour d’un triangle équilatéral.

PNR

Scroll To Top