Dernières Nouvelles
Accueil / Divers / PLU – ETAT D’AVANCEMENT

PLU – ETAT D’AVANCEMENT

 

Référent graphique –Plan Nesles bourg

Le plan est en cours de travail mais plus avancé par rapport à celui de Verville qui n’est pas sur le site pour éviter toute confusion.

Sur le plan de Nesles, nous reprenons certaines « dents creuses » pour tenir compte des remarques principales suite à la réunion publique et aux lettres de demandes versées au dossier du commissaire enquêteur.

Le plan n’est pas remis à jour aujourd’hui par le bureau d’étude.

Le plan de Verville  est toujours en étude suivant les orientations du PADD (orientation générale) qui visent à protéger les habitations existantes et qui confirment les exigences de l’environnement, du PNR et de la commune dans les zones du Sausseron et de la « ligne ».

Les zones N non constructibles ont des droits d’extension et de menues annexes.

Le conseil, après finitions des règles en cours, fera un arrêt du texte, puis une soumission aux personnes publiques associées, et enfin l’enquête publique. La commune statuera ensuite sur le texte final à voter en conseil.

La difficulté du PLU est grande dans un village rural du fait de la spéculation financière et des problèmes particuliers.

Le PLU est typiquement une démarche à laquelle tout le monde devrait adhérer. Les débats critiques et rhétoriques ne sont pas  ceux de la défense du village et de l’intérêt général.

Il ne serait pas possible de gérer ce village dont le PADD fixe la population à environ 2000 habitants si les constructions autorisées amenaient  à une augmentation de plus de 500 habitants.

La contrainte de la loi SRU, logements sociaux, est déjà présente et ne peut pas être conjuguée avec une densification du bourg qui conduirait à une population excessive. On ne peut pas en même temps préserver notre espace de vie (dépenses, écologie, services, écoles, voirie, biodiversité et autres diptères liés à la ruralité) et permettre une augmentation de la population au-delà des chiffres fixés au PADD.

Là où certains voient de l’opacité il y a la combinaison des contraintes légales, des avis de l’administration, DDT (direction départementale des territoires),du PNR, de l’architecte des bâtiments de France, mais aussi les contraintes de temps et du nombre des commissions, des relectures et enfin la présentation à la population.

 

 

Scroll To Top